De A à Z,
les termes, les concepts
et les modèles qui font le management.

Mécaniste

T. BURNS et G.M. STALKER (1961) sont les premiers à mettre en évidence une relation entre la structure de l’entreprise et l’environnement.

Pour ces théoriciens, qui appartiennent au courant de la contingence, lorsque les firmes connaissent un environnement stable en termes de changements technologiques et de marché, elles adoptent le plus souvent un fonctionnement, une structure bureaucratique que Burns et Stalker nomment « mécanistes ». Dans ces structures évoluant en contexte stable, le degré de formalisation et de centralisation élevés permettent l’efficience.
En revanche, cas d’instabilité environnementale, les entreprises adoptent une structure qualifiée « d’organique ». La structure organique s’oppose à la structure mécanique dans la mesure où la formalisation est faible, la communication informelle (par ajustements mutuels) et la décentralisation importante.

La dimension organique est une des caractéristiques clefs d’une organisation adhocratique.

On caractérise ainsi la dualité des deux qualificatifs mécaniste / organique.

  Lesclefsdumanagement.com – Gérard Lécrivain, professeur en DCG/DSCG