lesclefsdumanagement.com

Une courbe d’expérience disruptée ?

La courbe d’expérience, dont l’acte de naissance remonte à 1936 en pleine période fordienne, a longtemps justifié et expliqué “le big is beautiful” à savoir l’efficacité des stratégies de volume liées à la production de biens standards. Ces logiques de débit, de massification comme corollaires à la construction d’un avantage concurrentiel sont battues en brèche…