De A à Z,
les auteurs et les références qui font le management

EISENHARDT M. Kathleen (née en 1947)

   Apports essentiels : l’innovation et les capacités dynamiques

Kathleen Eisenhardt est professeur de Stratégie et d’Organisation à l’Université de Stanford aux USA.
Ses travaux et ses recherches sont centrées autour du rôle de l’innovation au en particulier au sein des secteurs au contenu technologique  à forte mobilité et rapidement évolutifs . Dans de tels contextes, la prise de décision stratégique est complexe.

Au sein des entreprises évoluant dans de tels secteurs, la démarche stratégique doit alors reposer sur la capacité de vitesse aussi bien au niveau de la prise de décision que de la mise en marché.

Dans un tel cadre, l’organisation et son processus de décision doivent reposer sur des cadres simples, des “structures minimales”.

Kathleen Eisenhardt décrit ainsi les capacités dynamiques d’une entreprise , définies comme l’aptitude de l’organisation à s’adapter voire provoquer le changement. A partir de sa capacité à reconfigurer rapidement et en permanence ses ressources pour les mettre en phase avec les opportunités réelles mais de court termes du marché (le “patching”), l’entreprise fait reposer sa performance sur lune dynamique stratégique permanente (patching), Cette approche illustre ainsi le titre d’un de ses ouvrages co-écrit avec L. Shona Brown,  “La concurrence à la marge : la stratégie comme chaos structuré”.

Une approche qui s’inscrit dans le modèle de l’hyper-compétition décrit par Richard D’Aveni.

   Principales publications :

  • 1985 : “Control: Organizational and economic approaches
  • 1989 : “Control: Organizational and economic approaches”
  • 1995 : “Product development”
  • 1997 : “The art of continuous change”
  • 1998 : “Competing on the Edgeco-écrit avec L. Shona Brown
  • 2001 : ” Strategy as simple rules” co-écrit avec Donald N. Sull

Lesclefsdumanagement.com. Gérard Lécrivain, professeur en DCG/DSCG

0