De A à Z,
les termes, les concepts
et les modèles qui font le management.

Effet d’expérience

L’analyse de l’effet d’expérience prend sa source dans les travaux menés en 1936 par T. P. Wright dans l’aéronautique’.

Wright observe que le nombre d’heures de main d’œuvre directe, et donc les coûts par unité produite, diminue en proportion fixe (environ 20%) à chaque doublement de la quantité d’avions produits.

L’expérience accumulée par les ouvriers (individuellement et dans leurs modes de coordination) leur permet d’améliorer leur productivité à mesure que la production augmente. Ainsi, l’accumulation progressive de connaissances tacites va permettre d’améliorer l’efficience du processus et de diminuer les coûts.

Dans le prolongement de ces travaux, au cours des années 1970, le Boston Consulting Groupe (BCG) met en évidence  la relation suivante : on constate une diminution constante du coût  unitaire de production (de 15 à 60% selon les secteurs, en fonction du poids de la main d’œuvre et du degré de complexité des tâches) quand la production cumulée double .

Cette relation est notamment illustrée par la courbe d’expérience.

  Lesclefsdumanagement.com – Gérard Lécrivain, professeur en DCG/DSCG