De A à Z,
les termes, les concepts
et les modèles qui font le management.

Barrière à l’entrée

Une barrière à l’entrée d’un marché sont les obstacles qui rendent difficile ou impossible l’implantation d’une entreprise sur un marché. Ces obstacles peuvent être financiers, marketing, réglementaires ou encore technologiques.

Les barrières à l’entrée sont établies par les acteurs déjà en place sur le secteur en question ou par les conditions naturelles propres à l’activité.

On distingue cinq grands types de barrières :

1. Les avantages absolus en matière de coût de production.
Un type de barrières à l’entrée provient des avantages absolus en matière de coût de production pour les entreprises en place qui font que la courbe de coût moyen de production de l’entreprise installée est toujours inférieure à la courbe de coût moyen de l’entreprise entrante (en raison d’un effet d’expérience, de la maîtrise de sources d’approvisionnement rares … )  …

2. Les économies d’échelle
Certains marchés imposent des logiques de débit comme facteur clé de succès (FCS) et le nouvel entrant ne peut développer de suite ces logiques de volume.

3. Le niveau élevé des investissements nécessaires pour entrer et s’installer sur un marché.

4. Un fort degré de différenciation des produits
Le poids de l’image de marque et de la reconnaissance par les consommateurs qui sont ainsi fidèles aux entreprises déjà installées. Le nouvel entrant doit trouver une clef de différenciation .

5. Les barrières institutionnelles
les barrières institutionnelles sont constituées par tout le système de réglementation des marchés tel que le système de brevet, la réglementation fiscale, les conditions de financement et de crédit, le régime d’assurance, les dispositions tarifaires, les normes de sécurité ou d’hygiène …

  Lesclefsdumanagement.com – Gérard Lécrivain, professeur en DCG/DSCG