De A à Z,
les termes, les concepts
et les modèles qui font le management.

Apprentissage en simple et en double boucles

Dans leur ouvrage  » L’Apprentissage organisationnel », publié en 1978, Argyris et Schön démontrent que l’efficacité des organisations repose sur leur faculté à intégrer le changement et l’apprentissage organisationnels pour transformer la structure en organisation apprenante (1992). 

Pour ce faire, les salariés doivent non seulement pouvoir résoudre des problèmes classiques dont les capacités de résolution relèvent de l’apprentissage ( apprentissage en « simple boucle » par lequel le salarié corrige l’erreur ou solutionne le problème en utilisant une règle) mais au delà il lui faut pouvoir dépasser les règles et routines pour faire face à des problèmes complexes nécessitant un apprentissage « en double boucle ».

  • « Quand la détection et la correction d’une erreur permet à l’organisation de mener sa politique et d’atteindre ses objectifs actuels, alors ce processus d’erreur-correction est appelé apprentissage simple-boucle« .
  • « L’apprentissage double-boucle a lieu lorsqu’une erreur est détectée et corrigée d’une manière qui remet en question les normes, politiques, ou objectifs de l’organisation. « 

Cette dernière forme d’apprentissage modifie les règles et les usages (« les routines») et permet tout à la fois à l’individu et à l’organisation d’apprendre .

Ce mode d’apprentissage doit être accompagné de cadres qui permettent l’échange, la diffusion et la « fertilisation croisée  des savoirs ».

  Lesclefsdumanagement.com – Gérard Lécrivain, professeur en DCG/DSCG