De A à Z,
les termes, les concepts
et les modèles qui font le management.

AMF (ou Autorités des Marchés Financiers)

L’Autorité des marchés financiers est issue de la fusion de la Commission des opérations de bourse (COB), du Conseil des marchés financiers (CMF) et du Conseil de discipline de la gestion financière (CDGF). Ce rapprochement a pour objectif de renforcer l’efficacité et la visibilité de la régulation de la place financière française.

L’Autorité des marchés financiers est un organisme public indépendant, doté de la personnalité morale et disposant d’une autonomie financière, qui a pour missions de veiller :

– à la protection de l’épargne investie dans les instruments financiers ;

– à l’information des investisseurs ;

– au bon fonctionnement des marchés d’instruments financiers.

L’Autorité des marchés financiers exerce quatre types de responsabilités :
– réglementer ;
– autoriser ;
– surveiller ;
– sanctionner.

Ses compétences portent sur :

  • Les opérations et l’information financières : L’Autorité des Marchés Financiers réglemente les opérations financières et l’information diffusée par les sociétés cotées. Ces sociétés ont l’obligation d’informer le public de leurs activités, de leurs résultats et de leurs opérations financières. L’AMF supervise et contrôle l’information délivrée, en veillant à ce qu’elle soit précise, sincère, exacte et diffusée à l’ensemble de la communauté financière.
  • Les produits d’épargne collective : l’Autorité des marchés financiers autorise la création de SICAV et de FCP. Elle vérifie notamment l’information figurant dans le prospectus simplifié de chaque produit qui doit être remis au client avant d’investir. S’agissant des produits complexes (fonds à formule, etc.), l’AMF veille à ce que les spécificités des produits et leurs conséquences soient clairement présentées aux épargnants.
  • Les marchés et leurs infrastructures : L’AMF définit les principes d’organisation et de fonctionnement que doivent respecter les entreprises de marché (comme Euronext Paris qui organise les transactions sur les marchés des actions, des obligations et des produits dérivés). L’AMF approuve également les règles des chambres de compensation (comme Clearnet) qui centralisent chaque jour les transactions et déterminent les conditions d’exercice de leurs adhérents.

  Lesclefsdumanagement.com – Gérard Lécrivain, professeur en DCG/DSCG