De A à Z,

les auteurs et les références qui font le management

BURNS Thomas R. (1913/2001)

Classification : courant de la contingence

Son ouvrage « la gestion de l’innovation » co-écrit en 1961 avec GM Stalker, sociologue comme lui est l’un des livres les plus influents de la théorie de l’organisation et de la sociologie industrielle .
Le thème central du livre est la relation entre une organisation et son environnement; ils vont ainsi rompre avec le paradigme de l’entreprise fermée chère aux classiques.
Ainsi, à partir de l’étude d’une vingtaine de firmes issues de secteurs différents, ils caractérisent deux modèles organisationnels :

  • L’organisation mécaniste : fortement centralisée, formalisée (bureaucratique) et spécialisée (forte DDT)
  • L’organisation organique : un pouvoir décentralisé, la primauté à la coordination par les ajustements mutuels.

Conjointement, ils placent ces modèles en perspective avec la nature de l’environnement au sein duquel elles évoluent.
Ainsi le modèle mécaniste serait le mieux adapté pour les entreprises évoluant au sein d’un environnement stable alors que le modèle organique est adapté pour les situations environnementales mobiles et turbulentes.

En considérant l’entreprise comme une unité ouverte, comme un système en interaction avec ses environnements Burns et Stalker ont participé à la mise en place du courant de la contingence structurelle.

 Principales publications :

  • D’abord publié en 1961, La gestion de l’innovation reste l’un des livres les plus influents de la théorie de l’organisation et de la sociologie industrielle.. Le livre présente les caractéristiques des systèmes «mécanistes» et «organiques» des organisations ainsi que les systèmes sociaux s et les dynamiques organisationnelles.
  • En 1977, il a publié L’ Institution publique et privée mondiale.
  • Son dernier ouvrage publié est une biographie intellectuelle d’Erving Goffman.