De A à Z,

les auteurs et les références qui font le management

ALCHIAN Armen (1914/2013)

   Classification : approche contractuelle des organisations

Alchian a servi en tant que statisticien avec les Etats-Unis dans l’Army Air Corps, de 1942 à 1946 avant de rejoindre le Département des affaires économiques à l’UCLA, où il passa le reste de sa carrière.

Membre de l’école de Chicago de l’économie, il est l’auteur d’articles novateurs relatifs à l’information et l’incertitude, et sur la théorie de la firme.
Il est un des fondateurs de la nouvelle économie institutionnelle et ses publications sur les droits de propriété et les coûts de transaction co-écrites en particulier avec DEMSETZ* ont marqué l’approche contractuelle de la firme.

La théorie des droits de propriété est une théorie rattachée à l’économie des contrats et à l’analyse économique du droit. Elle se trouve dans une grande proximité avec la théorie des coûts de transaction et la théorie de l’agence au sens où elle considère la firme comme un « nœud de contrats » (nexus of contracts, cf. Alchian et Demsetz, « Production, Information Costs and Economic Organization », 1972).

Ainsi, une entreprise s’assimile à un ensemble de contrats (passés entre les actionnaires, les administrateurs, les employés, les fournisseurs et les clients, les sous-traitants, …) Chacun de ces acteurs va poursuivre son intérêt propre, qui n’est pas nécessairement celui de l’entreprise dans son ensemble. Il devient donc nécessaire de les inciter à agir dans l’intérêt de l’entreprise notamment par le biais d’allocation des droits de propriété.

Tout échange entre agents correspond à un échange de droits de propriété sur des objets. Ces droits de propriété renvoient :

– au droit d’utilisation (usus) d’un actif,
– au droit d’en tirer un revenu (fructus)
– et au droit de le céder à un tiers (abusus).

Par ailleurs , le propriétaire détient un droit de rendement résiduel : l’actionnaire, par exemple, détiendra le droit au rendement résultant de la production, c’est-à-dire le droit de bénéficier du profit sous la forme d’un dividende.
Dans le même temps, le manager de l’entreprise détient un droit de contrôle résiduel : c’est lui qui prend toutes les décisions et ses choix peuvent aller à l’encontre des intérêts des actionnaires , nécessairement les meilleurs du point de vue des propriétaires, c’est-à-dire les actionnaires. Il convient donc d’intéresser le dirigeant en lui faisant partager les mêmes intérêts (illustration d’une relation d’agence – Théorie de l’agence* de JENSEN et MECKLING*).

   Principales publications :

  • 1950 : Uncertainty, Evolution and Economic Theory
  • 1959 : Costs and Outputs
  • 1969 : Information Costs, Pricing and Resource Unemployment
  • 1972 : (avec Harold Demsetz) Production, Information costs and Economic Organization
  • 1978 : (avec Robert Crawford et Benjamin Klein) Vertical Integration, Appropriable Rents, and the Competitive Contracting Process
  • 1978 : Economic Forces at Work
  • 1983 : Exchange and Production
  • 1993 : Property Rights.